[INDISPENSABLE] L'entraînement à la descente en Trail

La descente n'est pas quelque chose de privilégié lors de nos entraînements, mais les meilleurs Traileurs sont unanimes : Les Trails se gagnent dans les montées et se perdent dans les descentes. Les bons entraînements mettront l'accent sur les séances de côtes et c'est normal, mais il ne faut pas oublier qu'une fois au sommet, d'une manière ou d'une autre, il faut descendre. En les travaillant, vous pourrez terminer une descente en ayant économisé énormément d'énergie. C'est un avantage indéniable ! 

 

Voici les points à travailler pour améliorer sa vitesse en descente tout en réduisant sa fatigue.

La descente n'est pas quelque chose d'intuitif !

L'erreur la plus commune est de vouloir allonger la foulée et se pencher légèrement vers l'arrière pour ne pas prendre de vitesse. La bonne technique est exactement l'inverse ! Augmentez la cadence de vos foulées et faites des "petits pas" en ayant le buste légèrement penché vers l'avant.  Ce qui consomme énormément d'énergie en descente est le fait de vouloir toujours freiner. Lorsque nous sommes en arrière, nos cuisses doivent être contractées. Laissez-vous glisser sans vouloir absolument tout contrôler, c'est le secret d'un bon descendeur.

  1. Soyez le plus relâché possible et ayez une foulée souple en limitant les chocs. L'astuce est d'imaginer avoir un verre d'eau fixé sur le torse. L'objectif est d'arriver en bas sans perdre une goutte !
  2. Ayez les abdos gainés. Cela permet de stabiliser votre corps. En écartant un peu les bras il devient facile de garder son équilibre
  3. Anticipez votre trace, chaque coureur peut avoir une trace différente. Cela vient avec l'expérience.
  4. Regardez 1 à 2 mètres devant vous. Votre cerveau sait instantanément où votre pied va se poser, ne les regardez pas.
  5. Préparez vos cuisses à cet effort bien particulier avec du renforcement musculaire. Le gainage en position chaise ou les squats sont des bons moyens de les renforcer. A pratiquer durant vos séances de PPG. La pratique de vélo est aussi importante pour développer vos cuisses.
  6. Faites des séances de travail spécifiques de descente. Commencez par 100 à 150 m de descente techniques et essayés d'optimiser votre foulée pour arriver en bas le moins fatigué possible. Augmentez ensuite la longueur de cette descente. En gardant en mémoire la règle Numéro 1 en Trail : La progressivité !

N'oubliez pas, les courbatures le lendemain d'un Trail on bien plus de chances d'être dues aux descentes qu'aux montées. Alors, n'ayez plus peur des descentes et jouez avec elles ! Si vous y trouvez du plaisir, vous deviendrez à coup sûr, un excellent descendeur ! 


Partager l'article sur :

Suivre la Culture Trail



À découvrir également



Réagissez

Écrire commentaire

Commentaires: 0