L'entraînement le plus difficile : Le repos !

Vous n'y croyez surement pas ! Mais pourtant c'est la réalité ! Combien de Traileurs tombent dans la spirale du surentraînement ? Vous stagnez ou même reculez, donc vous vous entraîner encore, votre corps n'a pas le temps de récupérer donc vous reculez donc vous vous entraîner toujours plus durement ! Il peut paraître étrange que le repos soit une séance difficile, mais qui est capable de rester une journée sans s’entraîner ? Et pourtant ...

La progression proviens du repos !

Voici comment le repos influe sur votre progression. C'est durant les périodes de repos que votre organisme se régénère. Il se reconstruit plus fort à chaque fois ! D'où vient l'idée, que pour progresser il faut s'entraîner énormément tous les jours ? Certes, les grands traileurs s'entraînent 35 h par semaine, mais pour arriver à supporter cette dose d'entraînement hebdomadaire il leur a fallu plusieurs années ! 

Voici ce qui est le plus probable d'arrivée lorsque vos entraînements dépassent vos limites. 

  1. Vos séances sont inefficaces et en plus vous régressez.
  2. Vous multipliez vos risques de blessures (tendinites, périostites ou pire la fracture de fatigue !)  
  3. Vous commencez à désespérer de ne voir aucun progrès ...

Comment lutter contre ce fléau ?

  • Premier point et le plus important : Apprendre à écouter son corps. Il vous envoie une multitude de signaux ( début de douleur au tibia, tendons douloureux, etc.) Lorsque vous commencez à ressentir des gênes, arrêtez-vous 2-3 jours. Les bienfaits de ces jours de repos sont inestimables !
  • Suivez un entraînement adapté à vos capacités
  • Lorsqu'une douleur persiste, prenez rendez-vous chez votre médecin ou chez un médecin du sport. Il saura vous conseiller et pointer du doigt le problème. 

Maintenant que vous savez tout ça, profitez d'un repos bien mérité sans avoir à culpabiliser ;)


Partager l'article sur :

Suivre la Culture Trail



À découvrir également



Réagissez

Écrire commentaire

Commentaires: 0